A quelques jours du Trail du Bout de Drôme



Le Premier dossard de l’année 2015

N’étant pas un boulimique des dossards, ce trail du bout de Drôme sera mon premier dossard de l’année 2015. Une organisation que je connais bien. Il y a deux ans, j’avais déjà participé au semi-marathon nature. J’avais beaucoup apprécié le parcours et l’ambiance général tout au long du week-end. Et je ne dis pas ça parce que je connais l’organisateur. C’est un homme qui a su me faire confiance et me soutenir même durant les périodes difficiles rencontrés en 2014. En début d’année, je voulais me fixer un défit sportif. C’est tout naturellement que je me suis tourné vers ce trail  de quasi 40 kilomètres avec 2 350 m de d+.

Présentation du parcours en vidéo

Profil du Trail du Bout de Drôme

Profil du Trail du Bout de Drôme

Mon entraînement depuis le début de l’année

Pour réussir ce défit, j’ai essayé de m’entraîner sérieusement, être régulier c’est à dire effectuer trois séances par semaines et accumuler du dénivelé positif . J’ai globalement réussi à faire ces trois séances depuis janvier sauf deux semaines ( la semaine de vacances en république dominicaine et courant avril quand j’ai eu une douleur au mollet droit ). En ce qui concerne le d+, ça été un peu plus compliqué. Il a fallu que je recherche à côté de la maison des côtes avec le plus de d+. J’ai réussi à en trouver deux : une de 400 m avec 40 m d+ et une autres de 500 m avec 50 m d+. J’ y allais au moins une fois par semaine et faire des montées/descentes. La plus grosse semaine en terme de d+ a été de 1 055 m d+, au niveau kms elle a été de 46 kms.

Le mois de janvier, j’ai fait du travail de vitesse sur du terrain plat. Ce n’est qu’à partir de février que j’ai réellement commencer le travail du d+. De février à avril, j’ai un peu délaissé les séances de fractionnés. J’en ai fait quand même quelques unes. Je les ai remplacé par des footings vallonnés ou des séances d’escaliers. Pendant ces trois mois, j’aurais fait 36 séances ( 464 kms – D+ 8 212 m ).

11182204_469067893251104_8981013392930076716_nComment je me sens à quelques jours du départ ?

Plus le jour approche, plus je me pense que je me suis engagé dans une épreuve difficile. Il y a un mois, j’étais plus confiant à la réussite de ce défit. Pour me motiver plus à finir, je vais penser à mon fils et à la petite léane qui elle n’a pas la chance de pouvoir courir. Même si j’y vais pas en mode compétition mais plutôt pour faire un film. Je compte quand même pas mettre 11 heures comme les derniers de l’édition 2014.

Mon plan de route

En discutant avec Jack ( l’organisateur ), il pense que je vais mettre 6 heures. Personnellement que je pense que déjà si je mets 7 heures. Je serais déjà heureux.  Si j’arrive à faire mieux, cela sera super. En farfouillant sur garmin connect, j’ai trouvé la trace de quelqu’un qui à mis 7 heures. Il a mis trois heures pour passer les deux premières montées. Après ses deux montées, il reste une vingtaine de kilomètres au profil plutôt descendant avec tout de même quelques montées. Je vais partir sur les bases de cette trace le jour de la course.

http://www.challenge-drome.com/

 



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :