Sur les Traces du MaxiCross de Bouffémont

Quand on habite en région parisienne, il est assez difficile de s’entraîner au dénivelé positif qu’on peut retrouver sur des trails en montagne. On peut bien sur faire des répétitions de côte. C’est ce que je pratique le plus souvent. C’est au bout d’une quinzaine de répétitions, cela devient ennuyeux. J’avais testé en forêt de Fontainebleau le fameux parcours des 25 bosses. Je n’ai pas trop apprécié car je trouve le parcours ennuyeux et qu’il y a beaucoup d’escales. Ce week-end, je suis enfin allé sur le parcours du MaxiCross avec mon ami roberto qui va s’envoler prochainement pour participer au Grand Raid de la Réunion. Il avait mis la trace du parcours sur sa montre. On a un peu jardiner pour trouver les chemins. On a du faire de nombreuses petites pauses. Mais on a globalement fait l’ensemble du parcours.

J’ai trouvé le parcours difficile pour un trail en région parisienne. Vous ne rencontrerez pas de longue ascension comme en montagne. Mais tout au long du parcours, vous aurez des petites montées qui peuvent sembler facile au début. Mais avec l’enchaînement cela devient vite épuisant. Je pense que c’est le meilleur endroit en région parisienne pour préparer des trails en montagne. Vous n’aurez pas besoin de faire des répétitions de montée pour cumuler  1 000 m d+ sur une petite trentaine de kilomètres. Mes sensations furent très moyennes. On aura mis un plus de 4 h pour faire 27 kms avec un peu plus de 900 m d+. Pendant les deux premières heures, j’étais relativement bien. Mais les nombreux arrêts pour trouver notre chemin faisaient que j’avais du mal à me remettre en route. Heureusement que roberto était là pour me pousser à continuer. La dernière heure a été vraiment dure. De partager cette sortie avec lui m’ a fait un bien fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :