Charles au Trail des Pelous

12167799_10206277229942199_1338346576_n

Le gagnant du concours du Trail des Pelous revient sa course

Premier dossard  depuis l’UTV, et sans avoir remis les baskets depuis 4 semaines avec une grosse douleur à l’intérieur du genou. Un dossard sur le 35 km évidemment, on ne va pas faire les choses à moitié, 1re erreur ! Arrivé sur place en fin de matinée pour manger un bout en famille (à 40 minutes du départ, 2e erreur) ! Je récupère le dossard et discute quelques instants avec l’organisateur, Alain, au four et au moulin, que j’ai croisé sur plusieurs courses dans l’année. Ça sent bon la bonne petite course conviviale encore plus quand tu connais 50% du plateau, à peine le temps de discuter qu’il faut déjà se mettre sur la ligne, le départ est donné en plein centre de Lachapelle, ça part pas très vite mais je reste avec le frein, je sens déjà que sur les premiers hectomètres ça va être dur, très dur !

12165881_10206277230502213_854372642_nEt dur dans un premier temps à cause d’une température caniculaire pour un mois d’octobre, on était plus du tout habitué à de telle température, et j’explose littéralement à cause de ça, la suite est un long chemin de croix tout au long des 30 kilomètres restants, je profite de courir quelques kilomètres avec des personnes que je connais pour que le temps paraisse moins « long ». Mais quelques extinctions de lumières ne me feront pas rester bien rester longtemps avec ces coureurs ! Pour couronner le tout, les douleurs au genou qui reviennent, des douleurs sous les talons que je n’ai jamais eus, tout va bien dans le meilleur des mondes ! Les 5 derniers kilomètres seront quant à eux, un peu « mieux », je retrouve de la vitesse, les douleurs se font moins présentes et je prends un peu de plaisir, ENFIN ! Je passe la ligne en famille, sans quoi j’aurai surement abandonné depuis bien longtemps !

Concernant la course, c’est beau, c’est varié, y a de tout, technique, pas technique, du sentier, du single, du chemin large et roulant, du sec, des bois, une vue magnifique, vraiment une course à faire sans hésiter et on se répète encore, mais des bénévoles au top ! Le lendemain les jambes sont dans le dur, le très dur, bien plus dur qu’après une ultra, donc moral de l’histoire, abstiens-toi quand tu ne le peux pas, et ne vois pas plus gros que ton ventre quand tu n’as pas très faim ! J’en garderai évidemment un sacré souvenir, puisqu’à l’heure actuelle, c’est ma pire course, je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends …

12167729_10206277230862222_664810907_n

Un grand bravo à l’ami Jaouad qui éclabousse de son talent le 15km (et qui le lendemain remporte haut la main le KV de l’aiglette, une machine mais tellement sympathique) et à Pierre (qui comme moi a mangé 1h avant la course) et a dû le ressentir sur les premiers kilomètres de la course ! Une chose est sûre on reviendra et on ira même début septembre sur l’Ultra des voisins du Taranis Arga Trail car le coin, il est quand même sympatoche !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :